Quelle est l’importance de la mise aux normes fosses septiques ?

Instaurée par l’Etat, la mise en norme d’une fosse septique s’avère indispensable en matière d’aménagement de maisons. Ainsi, permettant de construire votre assainissement individuel en toute conformité, la mise aux normes fosses septiques peut s’avérer avantageuse. Voici à ce sujet, un article capable de vous éclairer la lanterne.

La mise aux normes de fosse septique : de quoi s’agit-il ?

La mise aux normes représente en fait un ensemble de régles ou loi légaux établies par le DTU en vue de poser les fosses septiques sans risques de pollution. Prise en charge par un expert certifié par le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC), la mise aux normes constitue également des mesures ou obligations convenant non seulement aux ventes de bien immobilier, mais favorisant également la durabilité des systèmes d’assainissement individuels.

Pourquoi privilégier la mise aux normes fosses septiques ?

La particularité de la mise aux normes réside sur sa capacité à préserver les sols ainsi que la nappe phréatique des pollutions. En effet, précédés d’une visite de contrôle  et du diagnostic d’assainissement du spanc, les travaux de mise aux normes de fosses toutes eaux d’une maison peuvent s’étendre sur une période de 4 ans maximum. Il faut préciser que la mise aux normes tient compte de plusieurs paramètres dont le périmètre de la fosse eau, le sens de l’installation, l’ouverture de la fosse, les regards accessibles et la séparation des eaux usées d’avec les eaux de pluie. En outre, grâce à cette mise aux normes, le spanc se charge des activités de maintenances et d’entretien des fosses septiques au sein des habitations. Parlant du prix de la mise aux normes fosses septiques, il faut savoir qu’il est fixé selon les travaux à entreprendre.

Des conseils pour réussir la pose de votre fosse septique

L’installation d’une fosse septique neuve suit plusieurs étapes capitales. Ainsi, après avoir réalisé l’étude du sol coûtant entre 300 et 700 euros, il est recommandé de déterminer la variété de fosse septique à poser. Entre la fosse toutes eaux à épandage, la microstation d’épuration et la fosse toutes eaux à sable, les propriétaires peuvent également porter leur choix sur des solutions écologiques munies de  filtres plantés. Une fois, la fosse septique choisie, vous devez prévoir un budget de 10 000 euros minimum avant de faire appel à un professionnel spécialisé dans la pose et le raccordement de fosse. Afin de diminuer le prix de l’installation, les propriétaires peuvent se charger du terrassement de la fosse. Cependant, s’il s’avérait que votre ancien modèle de fosse septique n’atteint pas 3 m³, vous devez obligatoirement la remplacer.

Top 5 des étapes pour remplacer sa fosse septique

Pour remplacer votre fosse septique selon les normes requises, vous devez tenir compte de certaines démarches. Ainsi, après l’étude du sol effectué par les bureaux d’études, es propriétaires désirant mettre aux normes leur ancienne fosse, doivent lancer la demande de leur permis de conduire. A ce sujet, il est judicieux de se rendre au SPANC en vue de déclarer officiellement les travaux  et d’avoir accès à un document de validation. Une fois, cette phase réglée, en vous basant sur les devis présentés par les comparateurs en ligne, vous devez repérer l’entreprise que vous jugée capable de mettre aux normes votre assainissement individuel. Après la prise en charge du remblaie et de la dépose de votre ancienne fosse,  la rénovation d’un assainissement individuel passe également par la mise en place d’un système de récupération d’eau de pluie.     

Partagez l'article sur vos réseaux

Facebook
Twitter
Pinterest

Des questions ?

Pour toute intérogations, n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons une joie de vous répondre dans les plus brefs délais